Diagnostic cancer

Quand le diagnostic « cancer » tombe, c'est un choc, un traumatisme pour le patient et pour ses proches.

Débute alors une longue période de doutes, de peurs et d’angoisses. La routine quotidienne se trouve complètement bouleversée.

Diagnostic et traitements mettent le malade à rude épreuve et perturbent sérieusement son énergie physique et son moral.

Si, du point de vue médical, le patient se voit proposer un traitement et son déroulement, du point de vue psychique, il se retrouve souvent seul avec de nombreuses questions sans réponse : "Comment faire pour gérer mes angoisses ? Est-ce normal de réagir si violemment ? Je ne vois plus le bout du tunnel, que faire ? Ma maladie n’aurait-elle pas des origines psychiques ? Comment parler de la maladie à mes enfants ? Et à mon partenaire ? Est-il utile de consulter un psychologue spécialisé (psychooncologue) ?"

Face à toutes ces questions, le patient se sent bien seul et délaissé.

 

Même chose pour les proches : diagnostic et traitement vont bouleverser leur quotidien. Non seulement le partenaire va devoir épauler plus que jamais le malade dans la gestion de ses peurs et angoisses ainsi que dans l’incertitude des traitements, mais il va devoir assumer des tâches quotidiennes supplémentaires. Ceci risque fort de le déstabiliser et de le stresser.

Sans parler des questions qu'il va se poser: "Comment aider au mieux mon partenaire ? Comment me comporter ? Que dois-je faire ou ne pas faire pour ne pas craquer ?"

Que ce soit par nos publications ou par nos services, nous ne voulons pas laisser les patients et leurs proches seuls face à cette maladie, mais nous voulons les aider à mieux traverser cette dure épreuve de leur vie.

Dernière modification le 25 novembre 2011

Imprimer