Consultations psychologiques

Une consultation de soutien ou une psychothérapie pour patients atteints de cancer et/ou leurs proches vise toujours à maintenir ou à améliorer la qualité de vie des personnes affectées. Cela peut englober la réduction des symptômes de maladie ou causés par le traitement, comme p. ex. les troubles du sommeil, les humeurs dépressives, les nausées, le désespoir et l’impuissance ou les douleurs. Apprendre une nouvelle manière de gérer l’angoisse au lieu du sentiment d’être livré à la peur peut être un autre objectif important. Au niveau du couple ou de la famille, on facilite et on soutient la communication entre le malade et son partenaire/ses enfants.

Ainsi, il en va du maintien ou de l’amélioration de la qualité de vie de la famille. Après la fin du traitement, d’autres objectifs consistent souvent en un soutien à la personne affectée dans la gestion des conséquences de la maladie ou du traitement. L’adaptation aux changements dans la vie quotidienne après la maladie figure au centre de l’attention. Elle peut englober le renforcement de l’estime de soi du patient tout comme un encouragement de la responsabilité personnelle dans sa propre vie. Des mesures de promotion de la santé font également partie de ce domaine (p. ex. sevrage du tabagisme, soutien en cas de réduction de poids indiquée médicalement).

Le soutien psycho-oncologique professionnel s’oriente toujours, dans toutes les phases de la maladie, à la situation de vie concrète des personnes affectées et s’intéresse donc aux objectifs personnels de la personne demandant de l’aide. Concrètement : avec quelle mission/requête le patient ou ses proches viennent-ils ? C’est souvent le sujet de la première heure. Il est utile que les patients réfléchissent donc eux-mêmes déjà d’avance aux buts qu’ils veulent poursuivre lors de la consultation/ psychothérapie. Parfois les patients peuvent le dire concrètement « J’aimerais mieux gérer ma peur » ou « J’aimerais de nouveau mieux dormir et moins ruminer la nuit » ou « J’aimerais de nouveau traverser la vie avec plus de confiance en moi et d’optimisme après la fin du traitement ». Parfois c’est formulé de manière plus générale : « J’aimerais aller mieux. » Après que le conseiller/psychothérapeute et le patient/proche ont discuté des aspirations et des souhaits du patient, ils peuvent rechercher ensemble des possibilités de solutions.

La collaboration et la motivation du côté des demandeurs d’aide sont toujours des conditions importantes pour atteindre les objectifs. La psychothérapie n’est pas un « tour de passe-passe » qui peut simplement faire disparaître l’angoisse ou le désespoir.

Vous souhaitez de l'aide par rapport à la gestion de votre maladie ?

Gestion du choc suite au diagnostic, faire face aux traitements, gestion des émotions fortes (angoisses, colère, culpabilité, tristesse, désespoir...), surmonter une dépression ou un traumatisme en rapport avec la maladie, problèmes relationnels, sexualité après un cancer, réorientation et réorganisation des habitudes de vie, communication avec la famille, l'employeur ou le personnel médical, questions existentielles...

Nos psychologues sont à votre disposition : juste après l'annonce du diagnostic, durant le traitement et après la fin du traitement. Que vous soyez patient ou un proche, elles peuvent vous aider à affronter les problèmes et à passer des caps difficiles. Car souvent, c’est une aide extérieure, professionnelle et neutre qui peut vous aider à résoudre ces problèmes affectifs, relationnels ou existentiels.

Nos consultations sont confidentielles et gratuites.

Elles ont lieu uniquement sur rendez-vous dans nos locaux (T 45 30 331 ou E patients [at] cancer [dot] lu).

 

Dernière modification le 23 janvier 2018

Imprimer