Manger sainement

Manger sainement diminue les risques de cancerLa nutrition est avec la lutte contre le tabac et l’alcool un domaine où des progrès essentiels peuvent être réalisés et peuvent participer à la baisse du nombre de cancers.
Le public reçoit souvent divers messages contradictoires, pas toujours fondés scientifiquement, et ne sait pas vraiment quoi faire.

Sur base des connaissances actuelles, quels sont les facteurs réduisant ou augmentant le risque de développer un cancer ?

Facteurs réduisant le risque de cancers :

  • Activité physique
  • Fruits et légumes

Facteurs augmentant le risque de cancers :

  • Boissons alcoolisées
  • Surpoids et obésité
  • Viandes rouges et charcuteries
  • Sel et aliments salés

ACTIVITE PHYSIQUE

(voir sous Activité physique)

FRUITS ET LEGUMES

La consommation de fruits et légumes diminue de manière probable le risque de plusieurs cancers.
La consommation de légumes contribue de manière probable à diminuer le risque de prise de poids, de surpoids et d’obésité, eux-mêmes facteurs de risque de plusieurs cancers.

Il est recommandé de :

  • consommer chaque jour au moins 5 fruits et légumes variés (quelle que soit la forme : crus, cuits, frais, en conserve ou surgelés) pour atteindre au minimum 400 g par jour ;
  • consommer aussi chaque jour d’autres aliments contenant des fibres tels que les aliments céréaliers peu transformés et les légumes secs ;
  • satisfaire les besoins nutritionnels par une alimentation équilibrée et diversifiée sans recourir aux compléments alimentaires.

BOISSONS ALCOOLISEES

(voir sous Alcool

VIANDES ROUGES ET CHARCUTERIES

La consommation de viandes rouges ou / et de charcuteries augmente le risque de cancer colorectal.

Il est recommandé de :

  • limiter la consommation de viandes rouges à moins de 500 g par semaine.
    Pour compléter les apports en protéines, il est conseillé d’alterner avec des viandes blanches, du poisson, des oeufs et des légumineuses.
  • limiter la consommation de charcuteries, en particulier celle des charcuteries très grasses et / ou très salées.
  • En cas de consommation de charcuteries, afin de diminuer le risque de cancers, il est conseillé de réduire autant que possible la taille des portions et la fréquence de consommation.

SEL

La consommation de sel augmente de manière probable le risque de cancer de l’estomac.

Il est recommandé de :

  • limiter la consommation de sel en réduisant la consommation d’aliments transformés salés (charcuteries, fromages…) et l’ajout de sel pendant la cuisson ou dans l’assiette.

Source : Nutrition et cancers (Institut National du Cancer, 2015)

 

Pour en savoir plus :

Dernière modification le 15 novembre 2016

Imprimer